Arkia Harmonicas: un nouveau design pour les overblows

Disponible sur www.arkia-harmonica.com pour 80€ + frais de port

Enfin une réelle amélioration du design de ce bon vieux Harmonica Diatonique Richter

Jouer chromatique (c’est à dire avec toutes les notes, y compris les dièses et les bémols) sur un harmonica diatonique grâce aux altérations et aux overblows/overdraws est maintenant commun. Une nouvelle génération de musiciens approche l’instrument comme n’importe quel autre instrument: ils apprennent à produire toutes les notes et étudient la théorie musicale et l’improvisation bien au-delà du blues.

Mais il n’y a pas d’harmonica d’usine qui soit réellement adapté pour les overblows. Tous, sans exception, requièrent de la customisation pour débloquer les overblows/overdraws, et cette customisation nécessite beaucoup d’effort et de temps, ce qui augmente beaucoup le prix de l’instrument.

Comme le marché pour un harmonica « overblow ready » à moins de 100€ est là, des marques ont émergé. Harmo.com par exemple produit le Torpedo, dont vous trouverez la critique ici.

Mais ces harmonicas « overblow ready » ont toujours été jusqu’à présent des diatoniques Richter standard customisés pour compenser les défauts de l’instrument (réglage de l’écartement des lamelles, amélioration de la planéité des plaques, etc…).

L’Arkia Origin est quelque chose de différent. Il utilise des lamelles et des capots Kongsheng mais comporte un sommier totalement nouveau, conçu et produit par Jean-Noël Kulichenski et Jérôme Peyrelevade.

Jérôme Peyrelevade (bien connu des lecteurs de Planet Harmonica) est un des joueurs de diatonique les plus avancés au monde. Il joue un Jazz riche de diverses influences, parfois emprunt de musiques du monde ou de Folk-Blues, mais peut aussi s’aventurer dans un Jazz-Rock complexe, le tout sur (uniquement) un harmonica diatonique en C. Sa musique nécessite bien évidemment un instrument extrêmement étanche et réactif.

Son passé d’ingénieur l’a poussé à étudier l’effet du flux d’air sur les overblows/draws et à essayer différents design de sommier pour améliorer la réponse de l’instrument. Il a été aidé dans cette aventure par Jean-Noël.

Ses recherches ont abouti à un design totalement nouveau du sommier (appelé Airflow Control Comb) et à une pièce en plus fixée sur la plaque des lamelles (appelée Airflow Control Plate). Leur rôle est de modifier le flux d’air and de rendre plus faciles les altérations et les overblows/draws.

Un réglage basique de l’écartement des lamelles est aussi fait en usine et du vernis à ongle est également apposé à la base de certaines lamelle pour aider à stabiliser les overblows/draws.

Est-ce que cela fonctionne? Oh que oui!! Tous les overblows sortent facilement et les overdraws sont vraiment faciles à obtenir. Les 1° et 7° (probablement les notes les plus difficiles à jouer) sont particulièrement facile à sortir.

Le musicien peut vraiment façonner le son de ses notes et leur appliquer du vibrato.

Le son de l’Akia Origin is clairement du côté très brillant. Un peu trop à mon goût. Je préfère vraiment le son de mes Brodur/Charlier. Mais c’est clairement une question de goût personnel.

Arkia Overblow harmonica

Cet harmonica est parfait pour le jeu chromatique, que cela soit du Jazz complexe ou du Blues avec quelques overblows.

Il conviendra parfaitement aux joueurs expérimentés mais aussi aux joueurs intermédiaires. Tout joueur au-dessus du niveau grand débutant bénéficiera d’avoir un instrument optimisé pour les altérations et les overblows. Il progressera plus rapidement sur un tel instrument.

.

Mais attention tout de même: le joueur devra bien extendu maitriser la technique pour sortir des overblows. Il n’y a pas de magie! Mais au moins il aura un instrument prêt pour ça et ne sera pas limité par lui.

A 80€+port, cet harmonica est une tuerie.

Jouabilité : 5/5

Qualité des matériaux : 3/5 (capots métal)

Finition : 4/5

Son : 4/5 (une question de goût)

Rapport qualité/prix : 5/5 (car on ne peut pas mettre 6/5)

Laurent Vigouroux