Les méthodes

Toutes les notes étant aujourd’hui accessibles sur un harmonica diatonique, il devient logique de l’aborder comme n’importe quel autre instrument soliste (Saxophone, Trompette, …).

Cette approche s’éloigne notablement de l’approche « historique » qui s’appuie sur le concept de position et consiste à apprendre des photographies de jeu pour une tonalité donnée puis de changer de tonalité d’harmonica lorsqu’il faut changer de tonalité de morceau. Cette approche positionnelle, associée au fait qu’il manque des notes à l’harmoniciste lorsqu’il ne joue pas d’overblows, a pour inconvénient de ne pas encourager les harmonicistes à apprendre l’harmonie et de grandement limiter leur capacité à improviser lorsqu’un morceau module.

Sans entrer dans une quelconque querelle entre les « anciens » et les « nouveaux », il nous a semblé intéressant de proposer une revue de différentes méthodes, qu’elles soient ou non dédiées à l’harmonica, permettant d’apprendre les bases de l’improvisation, et de se perfectionner dans tous ses domaines (harmonie, rythme, phrasé, articulation, etc).

Nous proposons dans ce numéro :